Category

Participation Citoyenne

Séance du 29 janvier 2021 à partir de 10h

By Condition Animale, Conseil métropolitain, Participation Citoyenne

ORDRE DU JOUR DE LA SÉANCE

A SUIVRE EN LIGNE

Au sommaire notamment :

Pascal Clouaire

Vice-président

CULTURE, ÉDUCATION ET PARTICIPATION CITOYENNE ET PARTICIPATION

Lancement d’une convention citoyenne métropolitaine pour le climat

Limiter le dérèglement climatique en dessous de 2°C reste possible…sous réserve de mettre en oeuvre des transitions sans précédent dans tous les secteurs de la société, y compris l’énergie, les terres, les écosystèmes, les zones urbaines, l’infrastructure et l’industrie. » (Groupement Intergouvernemental d’Experts pour le Climat (GIEC) – septembre 2019)

Face à cette urgence, le Plan Climat Air Energie Métropolitain 2020-2030 (PCAEM), adopté en février 2020, appelle à une action collective et individuelle sans précédent, mobilisant tous les acteurs et habitants du territoire, notamment pour :

Sandra Krief

Conseillère métropolitaine

Vœu qu’une réglementation nationale soit mise en place afin d’interdire l’utilisation d’animaux vertébrés vivants comme appâts lors de la pêche de loisir (pêche au vif)

Considérant l’intérêt de notre métropole pour la condition animale et les actions qu’elle a déjà engagées en ce sens,
Considérant les préoccupations grandissantes des Métropolitains au sujet de la condition animale (…)

FINANCES, ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES ET DIALOGUE DE GESTION

Rapport sur les orientations budgétaires 2021

Vœu relatif à l’impact de la crise sanitaire sur les finances locales & l’urgence de compensations pour permettre la résilience des territoires

Considérant que depuis le début de la crise sanitaire, la Grenoble Alpes Métropole a engagé des moyens pour protéger la population, maintenir en fonctionnement les services publics métropolitains, répondre aux situations d’urgence sociale, soutenir le tissu associatif, venir en aide aux commerçants et aux entreprises ;
Considérant que Grenoble Alpes Métropole doit faire face à une minoration de recettes qui s’élève à 4.2 M€ et à des dépenses exceptionnelles directement induites par la crise qui totalisent 4.3 M€ (nettes d’économies) ;
Considérant que, pour la seule année 2020, l’impact de la Covid-19 sur nos finances se monte ainsi à 8.5M€ ce qui équivaut à 12 % de l’épargne brute prévue au budget primitif 2020 (…)