Tag

Eric Piolle

Inauguration de l’École du vélo grenobloise !

By Mobilités

La ville de Grenoble a inauguré cette semaine la 1ère école municipale du vélo, L’école du Vélo Grenobloise (EVG), située sous les tribunes de l’anneau de vitesse du parc Paul Mistral.

L’objectif de l’école du vélo est double : Apprendre à toute la population grenobloise à savoir rouler en vélo, et renforcer la culture du vélo dans la ville.

Le territoire Grenoblois qualifié de capitale française du vélo voit augmenter La pratique cyclable.

C’est une culture du vélo qui doit toucher toutes les générations. L’école du vélo grenobloise propose des cours pour adultes mais aussi pour les enfants via le «Savoir Rouler à Vélo» (SRAV) dans les écoles. Cette année 53 classes des écoles de la ville sont inscrites. L’objectif est que 100% des élèves de la ville sortent du primaire en ayant suivi les formations pour bien rouler, pour connaître les règles de base, pour pouvoir se rendre au collège en vélo, pour savoir réparer son vélo. Savoir rouler devenant ainsi un droit pour tous les enfants, au même titre que le savoir nager.

« Le Savoir Rouler à Vélo est le pilier central du projet »

Eric Piolle


L’EVG a sa propre flotte de 70 vélos pour assurer les cours pour toutes et tous, permettre à celles et ceux qui n’ont pas les moyens d’avoir leur propre vélo de rouler de manière autonome. Les cours pour adultes se font avec les partenaires du territoire comme l’ADTC et le Smmag.

L’éducation a la pratique cyclable est un sujet crucial pour arriver a d’une part développer la pratique ainsi qu’a faire cohabiter les différents usages et usagers des espaces publiques sujet sur lesquels associations et conventionnels de la CCMC nous attendent

Liens vers articles :

La rentrée des classes 2023 sous le signe de l’égalité, du vivre ensemble et de l’écologie populaire !

By Education

Ce lundi 4 septembre c’était la rentrée des classes dans toutes les écoles maternelles et primaires du territoire. Des dizaines de milliers d’élèves ont donc fait leur rentrée, parfois leur première pour le plus gros stress des parents, mais souvent avec le sourire !

Les élu.es du groupe UMA étaient présent.es aux côtés des enfants métropolitains. Nos communes travaillent au quotidien pour que l’école soit un lieu inclusif et serein afin que tous les enfants s’y épanouissent et développer des projets d’éducation écologique et populaire dans les écoles. Le personnel éducatif est d’ailleurs formé pour intégrer ces enjeux au cœur des projets pédagogiques. La ville de Grenoble lance en parallèle son école du vélo. A l’instar du « savoir-nager » et de l’accès aux piscines, les enfants comme les grands peuvent apprendre à se déplacer, un « savoir-rouler » à bicyclette en sécurité et en sérénité.

Cette année, la démographie du territoire nous permet dans certaines communes, d’ouvrir des classes supplémentaires. C’est le cas de la commune de Champ sur Drac qui a ouvert une classe, en attendant l’inauguration de la nouvelle école maternelle prévue pour la rentrée 2025.

Au-delà des temps de classe, l’accueil de tous les enfants sur des temps de périscolaires conséquents, est une priorité. La mise en place de la tarification progressive en fonction des ressources est un choix politique. Personne ne doit être exclu de ces temps. Dans cette dynamique, la commune de Saint-Égrève est repassée en semaine de 4 jours pour les enfants avec une offre de périscolaire renforcée. Cette organisation scolaire est le résultat de la démarche de concertation sur les rythmes de l’enfant ouverte en septembre 2022.

Au-delà des temps de classe, l’accueil de tous les enfants sur des temps de périscolaires conséquents, est une priorité. La mise en place de la tarification progressive en fonction des ressources est un choix politique. Personne ne doit être exclu de ces temps. Dans cette dynamique, la commune de Saint-Égrève est repassée en semaine de 4 jours pour les enfants avec une offre de périscolaire renforcée. Cette organisation scolaire est le résultat de la démarche de concertation sur les rythmes de l’enfant ouverte en septembre 2022.

La restauration scolaire est aussi un temps fondamental du périscolaire. L’alimentation des enfants est une priorité. Il s’agit d’offrir des repas de qualité quotidiens aux enfants pour des prix mesurés. Une partie du coût de ces repas est donc pris en charge par les communes. Les produits bios, locaux, et de saison sont privilégiés dans les politiques d’achats des communes et les agents sont formés à réduction de la consommation de viande. Enfin les végétalisations des cours d’école, la piétonisation et sécurisation des espaces publics devant les écoles continuent. Nous travaillons pour que l’école soit un lieu de bien-être pour les enfants et un contact quotidien avec leur environnement.

Retour sur le conseil Métropolitain du 26 mai 2023

By Conseil métropolitain, Mobilités

Retrouvez les interventions du groupe UMA lors du conseil métropolitain du 26 mai 2023. Il s’agissait de soutenir la politique métropolitaine d’insertion à l’emploi, de défendre l’égalité femmes-homme et les droits des femmes partout sur le territoire, d’amplifier notre politique local de l’habitat à destination des plus précaires, et d’amplifier les transitions de nos mobilités.

L’intervention d’Alban Rosa sur l’acquisition de biens en vue de l’installation de la Maison de l’Emploi et de l’Entreprise MIFE Isère et de la Mission Locale Sud Isère à Eybens

https://www.youtube.com/live/havSXEtxH7E?feature=share&t=1374
https://www.youtube.com/live/havSXEtxH7E?feature=share&t=3398

L’intervention de Laura Pfister pour une métropole inclusive, féministe et en soutien à la maison des femmes Grenoble-Alpes

Les interventions de Pierre Bejjaji & Vincent Fristot sur les comptes administratifs 2022 et la position du groupe UMA sur la classification climatique des investissements métropolitains

https://www.youtube.com/live/havSXEtxH7E?feature=share&t=4920
https://www.youtube.com/live/havSXEtxH7E?feature=share&t=5260

L’intervention de Christine Garnier sur le Logement d’Abord

L’intervention d’Eric Piolle sur la mise en œuvre et l’avancement du Plan de Déplacements Urbains. Nous devons à terme, offrir à tou.s.tes les métropolitain.es une alternative à l’usage individuel de la voiture.

L’intervention de Lionel Coiffard sur le dispositif d’aides au renouvellement de véhicule des usagers de la Zone à Faible Émissions. Ces aides sont un accompagnement des publics précaires vers un changement de mobilité durable et viable dans leur quotidien.

Les 5èmes Assises de la coopération décentralisée franco-palestinienne

By Cycle de l'eau, Eau, Solidarités

Du 7 au 9 mai 2023 se sont tenues à Ramallah, en Palestine, les 5e Assises de la coopération décentralisée franco-palestinienne auxquelles Anne Sophie Olmos a participé dans le cadre de son mandat Métropolitain. Cet événement a rassemblé près de 250 participants, dont 120 élu.e.s et technicien.ne.s représentant 37 collectivités françaises, et de les réunir avec leurs homologues palestiniens.

Des tables rondes ont été organisées sur les thématiques de la jeunesse, du patrimoine, de l’eau et l’assainissement, et sur les nouveaux enjeux de la coopération décentralisée.

Pour l’eau et l’assainissement les trois thématiques suivantes ont été abordées

  • Soutenir le développement des compétences des opérateurs locaux
  • Développer la stratégie de réutilisation des eaux usées traitées
  • Consolider les réseaux existants

Anne Sophie Olmos a pu, à cette occasion, évoquer le travail engagé par La Métropole sur son territoire mais également l’accompagnement des démarches internationales pour un accès à l’eau pour toutes et tous.

 « Aujourd’hui, 2,1 milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable et plus du double ne disposent pas de services d’assainissement sûrs. Alors que notre territoire à la chance de disposer d’une eau d’une grande qualité et que nous avons les moyens d’améliorer nos services d’assainissement, ce que nous faisons, financer ces projets à l’international pour que toutes et tous puissent avoir droit à l’eau potable et à l’assainissement est un acte de solidarité qui nous tient à cœur. D’autant plus qu’il est porteur d’émancipation des femmes et des filles »

Anne Sophie Olmos

Retrouver l’ensemble des informations sur ces assises https://cites-unies-france.org/

L’accès à une eau potable pour toutes et tous, un sujet majeur dans le contexte climatique actuel

By Cycle de l'eau

 

 

 

Le calendrier est chargé en ce début d’année pour la vice-présidente au cycle de l’eau Anne-Sophie Olmos. Tout d’abord, l’appel à projet de solidarité internationale en matière d’eau et d’assainissement qu’elle porte a fait l’objet d’une délibération votée à l’unanimité au dernier conseil métropolitain du 03 février. Cet appel à projet s’inscrit dans nos valeurs de solidarité et dans notre volonté de mettre en œuvre des projets permettant de protéger la ressource en eau potable, de faciliter son accès, d’améliorer les solutions d’assainissement et donc de favoriser la sécurité sanitaire. Il s’adresse aux associations locales ou nationales porteuses de projets en direction des communautés qui en ont le plus besoin dans l’objectif de la satisfaction des besoins d’accès à l’eau et à l’assainissement. Ceci permettra à différentes associations de recevoir jusqu’à 50 000€ de subventions sur un total annuel de 240 000 € de la part des régies eau et assainissement de la Métropole.

 

 

« Aujourd’hui, 2,1 milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable et plus du double ne disposent pas de services d’assainissement sûrs. Alors que notre territoire à la chance de disposer d’une eau d’une grande qualité et que nous avons les moyens d’améliorer nos services d’assainissement, ce que nous faisons, financer ces projets à l’international pour que toutes et tous puissent avoir droit à l’eau potable et à l’assainissement est un acte de solidarité qui nous tient à cœur. D’autant plus qu’il est porteur d’émancipation des femmes et des filles » – Anne Sophie Olmos

 

 

 

Une nappe phréatique sous nos pieds parmi les plus polluées de France

 

Une étude menée par Antea Group sous commande de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse et de la Métropole, a permis de mettre en lumière la pollution, en surface et en profondeur, de cette nappe phréatique qui la rend impropre à la plupart des usages. L’étude indique que « La masse d’eau FRDG372 présente une qualité chimique dégradée en surface et en profondeur en lien avec les nombreuses activités industrielles du secteur ». Les plateformes chimiques du Pont-de-Claix et de Jarrie se situent en effet en aval des eaux polluées. Cette nappe coule sous nos pieds, de Champs sur Drac aux quai de l’Isère à Grenoble en passant par Jarrie, Champagnier, Pont de Claix, Échirolles, Eybens et une partie de Saint-Martin-d’Hères.

Une barrière hydraulique sépare au sud de la métropole la masse d’eau polluée, de celle qui alimente 40% du bassin grenoblois et qui est naturellement d’excellente qualité. La même étude d’Antea a néanmoins détecté des résidus chimiques (des chlorates et perchlorates) du côté des champs captants de l’eau potable. Face à ces infiltrations, l’étude en appelle à « la vigilance ».

L’Union Européenne exige des pays-membres le bon état des eaux d’ici 2027. Or cette nappe est une des plus polluées de France depuis de longues années « on ne pourra pas atteindre le bon état des eaux en 2027. Mais il faudrait déjà commencer à y travailler » – Anne-Sophie Olmos

La régie des eaux est mobilisée sur cette pollution d’une ressource précieuse et qui va être soumise à des pressions climatiques majeures dans les années à venir.

 

« Actuellement, il n’y a pas de risques sanitaires sur l’eau potable, mais avec la tension sur la

ressource en eau liée au changement climatique, on ne peut plus prendre de risque.

Nous alimentons près de 500 000 habitants et l’eau, bien commun de l’Humanité est essentielle à la vie.

La tolérance zéro pour les pollutions de l’eau s’impose.» Anne-Sophie Olmos.

 

Pour en savoir plus sur l’alerte aux polluants des eaux du bassin grenoblois

Voeux de Laurent Amadieu Maire de Saint-Egrève

By Solidarités
https://www.ledauphine.com/societe/2023/01/16/isere-saint-egreve-ce-qu-il-faut-retenir-des-voeux-du-maire : Voeux de Laurent Amadieu Maire de Saint-Egrève

Cette année 2023 marquera le retour d’un grand Carnaval sur la commune le 4 mars prochain pour célébrer l’arrivée du printemps grâce au travail de tous : ville, associations, écoles, commerçants, unions de quartier.

C’est désormais traditionnel, l‘été sera consacré avecl’été Saint-é, notre programme d’activités estivales 50% ville 50% associations et 100% gratuit !

L’automne verra cette année la deuxième édition de Santé-Saint-é, un évènement qui nous permet de nous familiariser plus encore avec les gestes quotidiens de prévention pour notre santé. Bien-sûr, nous n’oublions pas tous les autres événements populaires comme la brocante annuelle qui désormais est festive avec de la musique ou le salon du miel et des saveurs qui a intégré de nombreux ateliers.

Nous célébrons enfin l‘hiver depuis l’an dernier avec un univers féérique qui vous est proposé grâce au programme d’animation de Saint-é- Glacé et sa patinoire, en plastique recyclable, à l’ERF.

Ce qui a guidé l’action municipale, c’est la recherche du maintien et de la qualité des services publics, la protection des plus fragiles, nos engagements de campagne et la nécessité de maintenir le cap pour nous adapter à la crise écologique. Car la crise écologique est la mère de toutes les crises puisqu’il s’agit d’un déséquilibre structurel, de long terme et systémique.

Les réalisations de 2022 :

  • Ouverture du centre temporaire de santé
  • Renforcement du pôle d’accès aux droits du CCAS de la Ville
  • Le café des aidants familliaux
  • Dans le cadre du plan de végétalisation des cours d’école ce sont les cours de l’école de la gare et de l’Unisson qui ont été reconfigurées

La culture reprend des couleurs, avec des programmations importantes et des niveaux de fréquentations des équipements culturels qui sont les mêmes que ceux d’avant la crise sanitaire.

Le projet d’installation d’une exploitation maraichère dans le secteur des Brieux, au pied du Néron prend forme. La ville après avoir acheté une parcelle, a lancé un appel à projet afin de « réintroduire » le maraichage sur ce territoire historiquement agricole. En 2023 donc, la ville pourra compter un nouvel acteur du « bien manger » en circuits courts. Un acteur bien évidemment 100% saint-égrévois et bio.

Et bien d’autres projets qui débuterons en 2023 :

  • Embellissement et de la piétonisation partielle de la rue Saint-Robert,
  • Réhabilitation de la maison dite « Perrichaud »,
  • L’extension et la rénovation de la bibliothèques Barnave,
  • Deux centrales photovoltaiques,
  • Création de nouveaux espaces de sports loisirs,
  • Création d’un Skate Parc,

Et bien d’autres projets pour améliorer la qualité de vie des habitants de la commune, pour faire de Saint- Egrève une ville où il fait bon vivre et où il fait bon Vivre-Ensemble.

Voeux de Florent Cholat Maire de Champagnier

By Solidarités

Avec le renouveau de l’industrie de la commune, vient l’exigence du respect de l’environnement, de l’industrie de demain, vient également le souhait de partager avec elles leurs aventures et un destin commun qui les lie du fait de leur présence.

Depuis 2 ans la commune tisse des relations entre la ZAC et le village. Pour permettre le développement du sport d’entreprise, l’appui aux projets locaux et par une participation, de fait, au redéploiement de service dans notre village.

Ces deux dernières années le village a grandit ! La population de Champagnier a connu une croissance record d’environ 350 habitants, 30% de population supplémentaire.

Ces nouvelles populations, oblige la commune à adapter ses services publics pour répondre à la demande notamment de l’école et du service enfance-jeunesse. La rentrée 2022 a été l’occasion de l’ouverture d’une 6ème classe. Le besoin d’espace pour la vie associative, la restauration scolaire, les activités périscolaires s’est très vite fait sentir et oblige la commune à penser le réaménagement de ses bâtiments ainsi que la rénovation de l’espace des 4 vents. En dehors de l’intérêt de la restructuration de l’espace pour un accueil qualitatif des publics, la rénovation thermique de ce bâtiment est aujourd’hui une nécessité pour la commune.

Le Maire a rappelés les collaborations culturelles grandissantes avec les communes voisines autour d’événements comme Fils et filles d’immigrés, la signature d’un plan de gestion de la forêt ambitieux, les perspectives de réalisation de la voie verte du plateau et de la combe de Champagnier, la réalisation de la ChronoVélo 3 entre Pont-de-Claix et la ZAC… Des projets qui permettrons une amélioration de la qualité de vie sur la commune.