Tag

RLPI

Le dispositif « Oui Pub » sur le territoire grenoblois : suite logique de notre politique d’éradication de la publicité

By publicité

Plus d’un an après l’expérimentation, le dispositif Oui pub sur la métropole donne des résultats encourageants. Il s’inscrit dans notre politique de suppression de la publicité sur le territoire depuis 2015, qui vise à affranchir l’espace public et les habitants des incitations à la consommation.

La métropole grenobloise fait partie des territoires test qui expérimentent jusqu’en 2025, le dispositif « oui pub » dans les boites aux lettres. Les habitants ne reçoivent par défaut plus aucun imprimé publicitaire dans leurs boites aux lettres. Ceux qui souhaitent continuer à recevoir de la publicité doivent l’indiquer avec un adhésif « Oui Pub ». Soit le contraire du « stop pub » en place dans le reste du pays. C’est dix fois moins de papiers dans nos poubelles et autant de déchets en moins à trier et à recycler.

Ce dispositif « Oui pub » est une inversion de la logique, il faut désormais demander à recevoir de la publicité pour en avoir.  Il s’inscrit dans la continuité du projet que nous portons pour le territoire : la publicité est nocive, la majorité de la population ne souhaite pas la subir.

En 2015, Grenoble est devenue la première ville européenne à bannir la publicité de son espace public. C’est une mesure phare du mandat 2014-2020. Elle est significative, l’espace public appartient aux grenoblois. Il ne doit pas avoir de valeur marchande. La ville s’est volontairement privée des recettes de la publicité pour que l’espace public ne soit plus accaparé par des logiques commerciales qui poussent à la consommation. 326 panneaux publicitaires ont ainsi été retiré de l’espace publics et remplacer par des arbres, de la végétation, du street-art.

En parallèle, les mobiliers d’affichage de la ville ont été déployé pour permettre l’accès à une information culturelle, associative et institutionnelle libre. La ville a aussi multiplié les panneaux d’affichage libre à destination des associations et des unions de quartiers. Au lieu de pousser à la consommation, cette politique donne la liberté à celles et ceux qui font vivre la ville et la démocratie locale de s’exprimer.

Le Règlement Local de Publicité intercommunal (RLPi) voté à l’échelle métropolitaine en 2022 supprime les 117 grands panneaux publicitaires des espaces privés. Il a aussi permis de mettre fin à l’éclairage nocturne des publicités, à la publicité en toiture et à la publicité aux abords des écoles, dans le but de préserver les publics sensibles ou non avertis.

Il nous reste encore des combats à mener notamment pour réglementer les écrans en vitrine ce qui nécessitera une révision de notre RLPI pour renforcer notre politique de lutte culturelle contre la publicité sur le territoire grenoblois.