All Posts By

UMA

22ème Rencontres Ciné Montagne

By Média

Du 3 au 7 novembre 2020

Les Rencontres Ciné Montagne c’est LE rendez-vous des films de montagne au cœur des Alpes, qui a su s’inscrire au fil des années comme un événement incontournable. Reconnu comme le plus important du genre en Europe, en termes de fréquentation, il rassemble chaque année plus de 20 000 spectateurs.

[Dauphiné Libéré] Grenoble : la piste Tempovélo des quais enlevée, « absurde » pour Éric Piolle

By Média, Mobilités

Mise en place à la sortie du confinement au mois de mai, la piste cyclable temporaire Tempovélo B sur les quais de l’Isère a été désinstallée ce lundi 2 novembre.

La Métropole et le Smmag (Syndicat mixte des mobilités urbaines de l’aire grenobloise) avaient annoncé son maintien jusqu’en octobre, mais le retour du confinement aurait pu laisser penser à une prolongation. Il n’en est rien.

Cette piste de vélo, qui avait réduit à une voie le quai Stéphane-Jay, avait été l’objet de critiques, face à la congestion automobile. « Nous prolongeons quasiment l’intégralité des tracés de Tempovélo, mais ce qui a été mis en avant sur cet axe, c’est qu’il y avait un impact lourd sur la circulation », indique ce lundi matin au Dauphiné Libéré Sylvain Laval, vice président de Grenoble Alpes Métropole et nouveau président du Smmag. « De plus, nous sommes sur un axe sanitaire stratégique pour le CHU Grenoble-Alpes. Et il existe une piste de vélo de l’autre côté des quais. Ce n’est pas comme si l’on enlevait tout. »

Côté mairie de Grenoble et sans surprise cette décision a suscité la réaction du maire Éric Piolle, interpellant Sylvain Laval sur Twitter.

// Lire la suite de l’article sur ledauphine.com

Nouvelle collecte de textiles dans 25 communes de l’agglomération

By Cycle des déchets

Pour la cinquième fois en deux ans, la Métropole, en partenariat avec 25 communes volontaires, organise une nouvelle opération de collecte de textiles du 1er novembre au 13 décembre.

  • Pourquoi une telle opération ?

Le saviez-vous ? 3150 tonnes de vieux vêtements, linges de maison ou même chaussures se retrouvent chaque année dans les poubelles de tri ou les poubelles grises de la Métropole et sont incinérées. Il suffirait pourtant de les déposer dans les conteneurs textiles (dans les conteneurs éphémères de la Métropole, ou en déchetterie) pour qu’ils puissent pour la plupart connaître une nouvelle vie en étant réutilisés ou recyclés en fonction de leur état !

  • Quelles sont les 25 communes concernées ?

Champagnier, Echirolles, Eybens, Fontaine, Gières, Herbeys, La Tronche, Le Fontanil-Cornillon , Le Pont-de-Claix , Le Sappey-en-Chartreuse, Meylan, Murianette, Poisat, Saint-Egrève, Saint-Georges-de-Commiers, Saint-Martin-d’Hères, Saint-Martin-le-Vinoux, Sarcenas, Séchilienne, Seyssinet-Pariset, Seyssins, Varces, Veurey-Voroize, Vizille et Vaulnaveys-le-Haut.

  • Où déposer vos textiles ?

Zoomez et trouvez les conteneurs dans votre commune :

Voir en plein écran

 

// Lire la suite de l’article sur le site de Grenoble-Alpes Métropole

[LaGazetteDesCommunes] Un changement du mode de gestion des parkings afin de rendre le centre-ville plus attractif

By Média

La métropole, qui a repris les parkings de la ville-centre, veut inciter les automobilistes à quitter l’espace public.

Changement de noms, relookage du sol au plafond, meilleur éclairage, nouveau matériel de péage… les 21 parkings publics en ouvrage de la ville de Grenoble bénéficient depuis novembre 2019 d’une cure de jouvence. Par ailleurs, nombre de ces parkings se dotent de nouveaux services : bornes de recharge pour véhicules électriques, location de vélos électriques, espace et matériel d’entretien en libre service, point retrait de colis gratuit, etc.

Ce changement de braquet fait suite à la reprise en main par la métropole de la gestion des parkings, via la création de la société d’économie mixte à opération unique (Semop) Park Grenoble Alpes métropole, dont l’établissement public prend la tête. « Ce nouveau mode de gestion publique renforce la cohérence des politiques publiques de déplacements et leur articulation entre elles », estime Yann Mongaburu, vice-président métropolitain chargé des déplacements.

// Lire la suite de l’article sur le site LaGazette.fr

Bilan et perspectives de la tarification sociale de l’eau grenobloise par Anne-Sophie Olmos

By Cycle de l'eau

Anne-Sophie Olmos

Vice-présidente en charge du cycle de l'eau

Intervention lors de la séance du Conseil métropolitain du 16 octobre 2020

Mesdames et messieurs les élus métropolitains,

C’est avec plaisir que je vous présente le bilan de la tarification sociale de l’eau et vous propose d’en fixer le budget pour l’année 2020.

Pour celles et ceux qui ne s’en souviendraient pas, avant même le passage en metropole de 2014, notre territoire était volontaire pour expérimenter la tarification sociale de l’eau permise par la loi Brottes de 2013. Le mandat dernier, une volonté unanime portait le conseil, et je l’espère nous porte toujours, en phase avec celle de la loi, celle de favoriser l’accès à l’eau pour toutes et tous.

Le dispositif d’accès social à l’eau tel qu’adopté en 2015 est très complet. Il repose sur 4 axes qui sont les suivants :

AXE 1 : Des actions préventives: aider gratuitement à maîtriser les consommations d’eau des ménages en situation de précarité.

AXE 2 : Une allocation eau versée aux ménages précaires; j’y reviendrai

AXE 3 : Des aides curatives en cas d’impayés. Avec un abondement de la Metropole au FSL (fond de solidarité logement départemental) pour 21cts / abonnés (34 384€ en 2019)

AXE 4 : Renforcer les dispositifs d’accès à l’eau des plus démunis par la construction de nouveaux locaux sanitaires associatifs afin d’améliorer les conditions matérielles de cet accès.

Alors qui est concerné par l’allocation eau ?

Le seuil des 3 % fait consensus : tout foyer dont la facture d’eau (qui comprend aussi la part assainissement) dépasserait les 3 % de ses revenus est concerné. Il s’agit de verser une aide préventive, avant une éventuelle situation d’impayé, et pour éviter toute privation du foyer qui serait due à la charge de la facture. Il s’agit également d’une aide automatique qui ne demande donc aucune démarche de la part de l’usager. Cela est possible grâce à un conventionnement avec la CAF qui traite les données de manière confidentielle et identifie les foyers concernés. Ensuite la SPL eau de Grenoble Alpes effectue les virements.

Concrètement en 2019 ce sont 9076 allocataires qui sont concernés et reçoivent un courrier explicatif, pour un versement total de 522 579€. L’aide moyenne étant de 58€. Le coût annuel d’allocation eau représente 1 % du budget eau et assainissement et n’entraine aucune augmentation du prix de l’eau. Est aussi proposé aux foyers qui en bénéficient un accompagnement gratuit sur l’axe 1 pour la maitrise des consommations. Les familles accompagnées se voient ainsi bénéficier d’un gain moyen de 101€/an.

Pour cette année, il vous est proposé de fixer le montant du budget de solidarité pour 2020 à 740K€, dont 670K€ pour l’allocation eau, financée à part égale entre le budget général, le budget annexe de l’eau et celui de l’assainissement. Le nombre d’allocataire CAF ayant augmenté, le nombre de bénéficiaires de l’allocation eau passe à 10 130 en 2020 pour une aide moyenne par ménage de 66€.

Il est essentiel de la rappeler, la réelle gestion publique de l’eau, (contrairement à la période de privatisation des années 90 qui avait fortement fait augmenter les prix), permet aux métropolitaines et métropolitains de bénéficier de tarifs parmi les plus bas de France. Et comme nous le savons toutes et tous, pour une qualité naturelle de l’eau exceptionnelle.

Mais, pardonnez moi l’expression, il ne s’agit pas de se la couler douce, la crise sociale que nous vivons et dont nous ne connaissons encore que peu l’ampleur, doit nous encourager à aller plus loin. Ainsi, pour demain, et surtout pour les métropolitaines et métropolitains, répartir davantage la solidarité sur le budget général plutôt que sur les usagers de l’eau. C’est dans l’esprit de la loi et dans une volonté d’équité pour la garantie d’accès à ce bien commun de l’humanité.

Je vous remercie.

[France Bleu] Grenoble : foot et rugby main dans la main pour la gestion du stade des Alpes

By Média, Sports

Thierry Semanaz

Vice-président aux Sports

La nouvelle convention de gestion pour les dix prochaines années a été votée à l’unanimité ce vendredi au conseil métropolitain. Le FCG et le GF38 seront dans la même entité de gestion et apporteront chacun deux millions d’euros sur le projet.

Une convention a été signée par la métropole de Grenoble avec le groupe « Grenoble Alpes Sport », regroupant le FCG et le GF38 pour la gestion du stade des Alpes sur les dix prochaines années. La métropole de Grenoble a voté à l’unanimité cette union ce vendredi. Cela devrait permettre à la collectivité d’économiser 150.000 euros par an sur sur les 1,8 millions qu’elle dépense annuellement pour le stade.